Les bâtiments scolaires à rénover : un sujet de désaccord entre les réseaux

Chers parents,

Vous avez peut-être appris que dans le cadre du plan de relance économique de l’Union européenne, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles allait disposer d’une enveloppe de 300 millions d’euros afin de rénover les écoles.

En soi, il s’agit d’une excellente nouvelle, tant les besoins sont importants dans toutes les écoles. Nombre de bâtiments scolaires ont un besoin urgent de rénovation et de travaux d’adaptation pour tendre vers une meilleure efficacité énergétique. En effet, toutes les écoles devront réduire drastiquement leur consommation d’énergie d’ici 2035 pour la Wallonie et 2040 pour Bruxelles. Et cela va représenter un coût gigantesque !

Malheureusement, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et son ministre des bâtiments scolaires Frédéric DAERDEN s’apprêtent à répartir ces moyens de façon totalement injuste entre les écoles. Pour le dire simplement :

->Le réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement (athénées,…) qui scolarise 15% des élèves devrait bénéficier de 58,6% des moyens, soit 176 millions d’euros pour ses écoles.
->Les communes et les provinces qui accueillent 35% des élèves bénéficieraient de 22,9% des moyens, soit 69 millions.
->l’enseignement libre auquel appartient l’école de votre enfant et dans lequel sont inscrits 50% des élèves ne bénéficierait que de 18,5% des moyens, soit 56 millions pour rénover les bâtiments.

Montant par élève fréquentant une école :
Wallonie-Bruxelles Enseignement : 1150 euros
communale / provinciale : 199 euros
libre : 111 euros

Ce plan est totalement inacceptable dans la mesure où il ne respecte pas le principe prévu par la Constitution belge qui dit qu’« un élève doit être égal à un autre élève ». Cette situation est d’autant plus choquante qu’il ne s’agit pas de la première inégalité en la matière. Ainsi, notre établissement dispose de la moitié des ressources financières de celles d’une école de Wallonie-Bruxelles-Enseignement pour son fonctionnement (nettoyage, entretien, sanitaires, chauffage et électricité, achat de bancs et de chaises, matériel pédagogique, manuels, salaires d’ouvrier et secrétaires…)

Nous payons tous des impôts et il nous paraît normal que ceux-ci servent à financer de façon juste l’école de votre enfant. Devant cette situation totalement inacceptable, nous avons choisi de soutenir la mobilisation lancée par l’enseignement catholique afin de réclamer au gouvernement une répartition juste des fonds pour la rénovation des écoles. Si vous souhaitez vous y joindre, vous pouvez adapter le modèle de courrier derrière ce lien et le faire suivre auprès de vos élus et de vos contacts éventuels.Fiche

Pour les visuels, voici une vidéo qui explique bien l’enjeu en 2’20”
https://www.youtube.com/watch?v=u2-aU9-a9Sc&feature=youtu.be

Nous vous remercions de nous avoir lu et vous prions de recevoir, Chers parents, nos plus cordiales salutations,

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Haut de page